Restauration
[WC 54] [Austin K2] [Mon WC54] [Marquages] [Bibliographies]
 
[La Base] [Restauration] [Pourquoi "Tante Mirabelle" ?][Remerciements]
 
 
Dans cette rubrique, vous pourrez suivre l'évolution de la restauration de mon ambulance.
 
 
 
26 mars 2017
 

Voilà, la première sortie de "Tante Mirabelle" a eu lieu, c'était en 2016 pour la Libération de Poissy ! Que d'émotion !
Mais nous n'avons pas arrêté pour autant. Au menu, mise en place des essuie-glaces (après de nombreux essais, nous avons finalement trouvé un solution : éléctriques et plus sûrs du coup!), réglages divers....

Elle démarre toujours au quart de tour ! Un vrai régal ;)

 
21 juin 2016
 

Après deux ans sans MAJ sur le site, voici un petit bilan des nouvelles aventures. Pour ceux et celles qui nous suivent sur Facebook, vous avez pu suivre les aventures en temps réels.

Nous avons donc continué les travaux. Après plusieurs problèmes avec les freins, nous avons finalement fait rectifier les tambours et nous avons effectué un réglage fin afin d'obtenir le freinage optimal pour cet engin. D'autre part, grâce à Robert et Pascal (encore merci !), le ralenti a été réglé et l'ambulance démarre à présent parfaitement sans avoir besoin de la fameuse "gougoute" ! Un petit miracle ! Grâce au travail acharné de Robert, Pascal, Thibaud et Eric, nous avons passé avec succès le redouté contrôle Technique ! Nous attendons à présent la nouvelle carte grise et à nous les routes de France et de Navarre.

Concernant la partie "déco", nous avons apposé les caducées, les "France" sur les portières, le fameux "AMBULANCE" sur le toit qui a marqué un tournant et la véritable entrée du véhicule dans le club select des "ambulances" ! Il reste encore quelques éléments (les codes TQM et le symbole du BM13) et nous serons parfaits.

Après ces paroles, laissons place aux photos !

 
 
 
25 avril 2014
 

Après plusieurs mois d’absence pour des raisons diverses, nous revoici sur le pont ! En effet, la période des cérémonies arrive à grand pas et l’ambulance se doit d’être prête pour y participer !
Après avoir démonté le réservoir qui n’avait pas été refait et qui était dans un piteux état (enfin surtout plein de cochonneries…), nous avons fait appel à un professionnel afin de lui redonner son état initial. C’est maintenant chose faite et nous l’avons remonté. Après l’avoir mis sous pression afin d’être certain que le circuit fonctionnait bien (ce qui est le cas ! Ce fût d’ailleurs un soulagement étant donné le dépôt constaté lorsque nous avons retiré les 60 litres présents dans le réservoir).
Il ne restait plus qu’à mettre le moteur en route…. Après plusieurs mois à l’arrêt, nous avons remis la batterie (6 volts) et le moteur a démarré au quart de tour ! Pour preuve, cette vidéo :

 
 

Que de bonheur ! Maintenant que le moteur tourne, il ne restait plus qu’à partir faire quelques tours de roues afin de régler les derniers problèmes. Ils ne se sont d’ailleurs pas fait attendre ! Au moment de passer la première vitesse : impossible ! En effet, après vérification, avec l’hiver et les quelques mois sans utilisation, l’embrayage été collé ! Pour le décoller, nous avons donc utilisé un Dodge WC51afin de tracter l’ambulance et par une succession d’embrayage/débrayage, il s’est décollé ! Une bonne chose de faite ! Et nous voilà ainsi parti faire quelques tours de piste…

 
 

Après quelques centaines de mètres, nous avons été confrontés à un second problème (c’était trop beau pour être vrai, n’est-ce pas ?!) : après avoir roulé dans des trous, l’ambulance se mettait à tousser puis s’arrêtait. Après quelques minutes de repos, elle redémarrait et nous repartions pour quelques mètres…. Nous avons donc décidé de jeter un coup d’œil dans la cuve du carburateur qui n’avait pas été nettoyé après l’utilisation du réservoir non-restauré. Effectivement, dès l’ouverture, nous avons pu constater dans la cuve une quantité non négligeable de limaille, sable et autres éléments perturbateurs ! Nous sommes donc actuellement en pleine remis à neuf du carburateur (avec un kit de réfection). Le filtre à essence qui avait été restauré subira quand à lui un bon nettoyage de cuve avant le prochain démarrage !


Le faisceau électrique doit être terminé (notamment les raccords au niveau du tableau de bord) et vérifié avant le moment de vérité.


Nous allons également reprendre le travail sur les marquages afin de faire le fameux carré blanc sur le toit (en espérant que cela ne soit pas trop compliqué !) ainsi que les croix rouges et les derniers éléments caractéristiques de « Tante Mirabelle ».

 
 
3 novembre 2013
 

Malgré le peu de MAJ, le travail sur le Dodge continue ! Nous avons fait les carrés blancs des trois côtés (gauche, droit et portes arrières ainsi que le marche-pied). Il ne manque plus que celui du toit. Les traits et les scotchs sont déjà positionnés: il ne reste plus qu'à peindre !Nous attendons avant de nous lancer sur le toit que les côtés soient bien secs pour ne pas les salir: poussière, et particules s'accumulent à une vitesse impressionnante sur le toit. Nous devons donc nettoyer la zone avant de la peindre.

A noter: les marquages sont à identiques à l'original d'où la différence avec les marquages de l'U.S. Army. Les Français ne font rien comme tout le monde définitivement !

Les pochoirs (caducées, "Ambulance") ont bien été reçus et n'attendent plus que d'être positionnés pour peindre.

 
 
Comme vous pouvez le voir également, le pare-brise est remonté.

Quant au réservoir, il a été démonté et envoyé chez un spécialiste afin d'être nettoyé et resoudé proprement. Sachant que cela contiendra de l'essence, nous préférons jouer la sécurité... Nous attendons de le recevoir afin de le remonter et de remettre en route la bête.
 
 
14 août 2013
 

Les marquages de l'ambulance se font tranquillement ! Nous avons déjà réalisé: le sigle tactique à l'arrière ainsi que celui qui ira sur la calandre, le drapeau français sur le pare-choc, le tonnage est maintenant complet, et les deux immatriculations (avant et arrière) sont faites! Un drapeau sur l'angle arrière est en cours de réalisation.

Nous attendons de recevoir les caducées, l'étoile sur le capot et le titre "Ambulance" avec les petites croix rouges situés au-dessus du pare-brise. Ils sont commandés.

 
Nous avons également commencé à tracer les carrés blancs qui seront peints en blanc avant de recevoir leurs croix rouges. Nous avons fait l'arrière et un côté.
 

L'ambulance tourne à la perfection avec l'aide d'une nourrice et en circuit électrique indépendant du faisceau (car il est toujours en cours de réalisation). Nous avons donc décidé d'utiliser le réservoir afin de voir s'il n'y avait pas de problème à ce niveau: un problème au niveau de la cuve, une fuite, un circuit bouché ou autre....
Nous avons démarré le moteur et au moment où nous avons voulu avancer, l'ambulance a commencé à tousser puis s'arrêter. Après plusieurs heures de recherches et de check-up établis, nous avons donc réalisé que le réservoir d'essence, n'ayant pas été restauré, est rempli de saletés. Tout cela créé donc un problème au niveau de l'arrivée d'essence ! Après avoir récupéré un peu d'essence du réservoir, on peut effectivement constater un magnifique dépot de rouille et saletés !!!

Il ne nous reste plus qu'à vider le réservoir (!!!), le démonter et le nettoyer ! Et après, nous sommes bons ! Elle pourra aller passer le contrôle technique.

 
 
12 août 2013
 

Revoilà des nouvelles ! L'ambulance a obtenu de nouveaux pneus. En effet, nous sommes allés à Clamart Pneu (que je recommande chaudement). Ils vont être montés et peints.

Le faisceau électrique est quant à lui complètement posé. Il s'agit maintenant de rallonger quelques fils car les faisceaux vendus dans le commerce ne prennent pas en compte la position des compteurs sur une ambulance. Sur les Dodges "classiques", les compteurs se situent au centre du tableau de bord alors que sur un WC54, ils se trouvent à gauche ! De plus, les codes couleurs ne correpondent pas forcément ! Un véritable casse-tête !! Mais nous voyons enfin le bout du tunnel ! Nous devons vérifier une dernière fois le câblage et mettre le courant.... et croiser les doigts pour que l'ambulance ne prenne pas feu !!!

 
 
Dans un autre registre, nous avons ENFIN commencé à faire les marquages ! Et voilà, l'ambulance s'appelle "Tante Mirabelle" (n° 411 222). Les bumpers ont été peints en blanc et n'attendent plus que l'immatriculation.
 
 
 
28 mai 2013
 

Cela fait presque un mois qu'il n'y a pas eu de mise à jour concernant la restauration de l'ambulance, toutefois, elle avance ! En effet, ceux qui suivent les "Filles de la DB" sur la page Facebook savent que les travaux avancent. Donc, qu'avons-nous fait ?

Le temps peu clément cette année a malheureusement retardé la peinture extérieure. En effet, nous ne disponsons pas d'une cabine de peinture. Nous devons donc le faire à l'extérieur... S'il te plait, la pluie va voir ailleurs !

Mis à part ce contre-temps, nous avons trouvé deux autres plafonniers pour l'ambulance. Chose suffisamment rare pour être soulignée ! Attention, le verre est EXTREMENT fragile ! Ils attendent maintenant d'être posés.

 
 
Nous cherchions un pare-feu pour l'ambulance, nous l'avons trouvé et il est maintenant posé. Non sans mal car il semblerait que certains trous ne correspondent à rien... Bref! Ce ne fut pas une mince affaire ! Il ne reste plus qu'à mettre des rivets (mais cela reste de l'ordre du détail et ne dérange en rien dans l'avancé de la restauration). Le faisceau électrique est maintenant posé au 3/4, c'est la dernière ligne droite avant le test final: mettre le contact et espérer que tout fonctionne bien !!
 
 
Toujours au niveau électrique, nous avons pu aussi poser les compteurs sur le tableau de bord ainsi que leurs éclairages. Cela prend forme, n'est-ce pas ?!
 
 
Dans un tout autre domaine, le pare-brise a été démonté. Les vitres ont été nettoyées, le cadre aussi et le tout n'attend plus que le remontage.
 
 
 
25 avril 2013
 

Voilà chose faite: le capitonnage a été entièrement remonté! Comme le faisceau électrique n'est pas entièrement terminé (nous attendons la livraison du pare-feu au niveau du tableau de bord avant de tout boucler), nous avons laissé un accès libre au ventilateur et plafonniers dans l'ambulance. Les portes à l'avant et à l'arrière ont aussi été remontées.

Les feux arrières ont été repositionnés. Le moteur a reçu une autre couche de peinture et toutes les tresses de masse sont posées! Que de travail accompli donc !

Les sièges en simili-cuir ont été fixés ! On peut, à présent, conduire l'ambulance confortablement !

 
L'ambulance en attente de peinture !
On peut voir que les portes avants et arrières ont été remises.
 
A l'intérieur de la cabine, le capitonnage est maintenu par des lamelles en métal souple(comme à l'époque). Ces dernières ont été "personnalisées"; en effet elles ont été gravées et on peut lire par exemple "Rochambelles", "France Libre 1943-1945", "Dom", "Christian", "Eric B" ou encore "Pauline". Une petite attention de la part de Dominique et Christian! Encore M-E-R-C-I !
 
 
Les plafonniers présents à l'arrière ont été restaurés également. Toutefois, si vous avez des glaces (comme sur la photo, à droite), n'hésitez pas à me contacter
 
 
Et voici une vidéo où l'on voit l'ambulance rouler pour la toute première fois !!!!! Un Grand Jour !!
 
 
10 avril 2013
 

Après avoir cherché des moteurs d'essuies-glaces pendant plusieurs semaines, nous avons finalement réussi à en trouver. En effet, après plusieurs échecs, nous avons donc trouvé le bon modèle TRICO et à priori, ils fonctionnement parfaitement.
Ils étaient "dans leur jus", encore entourés de la graisse d'origine, c'est pour dire ! Nos moteurs ont donc été ouverts pour être nettoyés avant d'être peints en O.D comme toutes les autres petites pièces de la cabine.

 
Avant
Après
 
Le capitonnage a été posé. Il ne reste donc plus qu'à peindre l'intérieur et remonter les caisses sur le côté ainsi que les différents petits éléments à l'intérieur (supports de brancards, ventilation) et par la suite de poser le linoleum bordeaux au sol.
 
 
3 avril 2013
 
Les travaux avancent très vite en ce moment! Pour preuve, après avoir posé une première isolation, pose de la laine de roche pour isoler encore plus l'intérieur de l'ambulance ! En effet, elle permet une isolation à la fois thermique et sonore.
 
Le ponçage des portes arrières et les soudures sont terminés, il ne reste plus qu'à donner un coup de peinture! Et les joncs d'étanchéité à l'arrière ont été fabriqués (à partir d'une demi toile de tente U.S. de 1943, attention!) et posés !
Prête pour la peinture.
Un jonc d'étanchéité fabriqué à partir de toile U.S.
 
Mars 2013
 

Les températures fraîches et la météo capricieuse depuis le mois de janvier ont compliqué le chantier. C'est pourquoi il y a eut une petite "pause".
Mais ça y est, le beau temps et des températures un peu plus élevées sont de retour: le chantier a pu reprendre. Et c'est avec une équipe plus motivée que jamais que la restauration de l'ambulance avance.
En effet, le travail sur la carrosserie commence à prendre fin. L'arrière qui nécessitait des réparations (mastiques, ponçage...) est presque terminé.

 
 
Le faisceau électrique, quant à lui, est en cours. Il est d'ailleurs presque fini et une énième vérification sera apportée avant de mettre tout cela en marche! Une batterie 6v a aussi été achetée pour alimenter la bête.
 
 
Et pour finir, la pose de l'isolant à l'intérieur de la cabine prouve une fois de plus que la restauration est sur la bonne voie ! Bientôt les petits dodos dans l'ambulance donc !
 
 
 
Septembre 2012 - 27 novembre 2012
27 novembre 2012, une grande date ! Le Premier Démarrage du moteur !
Dom, Christian, Eric et tous les autres vous êtes des champions !
La réfection du moteur a été réalisée par les Ateliers D.M.D. à Malakoff
un travail parfait avec une équipe du tonnerre, à recommander fortement !
 
Opération de surfaçage chez DMD
 
le plan de joint du T214 lors du surfaçage
 
Depuis septembre 2012, les choses se sont grandement accélérées. La maitrise d'ouvrage a été confiée à deux experts, Dominique et Christian. Ils ont à leur actif plusieurs restaurations (Jeep, Dodge, Moto). Le projet de finaliser cette ambulance les a séduit. Avec Eric, ils ont pris les choses en main, et tout va maintenant très vite. Le moteur a été apporté chez DMD à Malakoff (réalésage, surfaçage, changement des soupapes, équilibrage du vilebrequin, équilibrage du volant moteur, remontage). Il a été repeint à sa bonne couleur, puis repositionné à sa place. Une nouvelle chaine de distribution a également été placée. Le premier démarrage a eu lieu le 27 novembre.

Plusieurs autres membres du club ont apporté et apportent encore leur aide sur ce projet,
c'est génial et j'en profite pour tous les remercier une nouvelle fois !
Pendant ce temps là, tout le système de freinage a été refait et rempli au silicone (tubulure, cylindres et maitre-cylindre neufs). Le système d'alimentation d'essence est également tout neuf. Un superbe faisceau coton a été commandé en Angleterre, chez Paul Bruschan (Auto Electrical Engineering). La finalisation des éléments de carrosserie est également en cours.
 
Le vilebrequin en sortie de traitement
Volant moteur équilibré et culasse traitée
   
Les freins, neuf de chez neuf ! (garnitures collées chez un pro)
Maitre-cylindre remplacé
 
Toutes les pièces pour le moteur (pistons, soupapes, coussinets, segments, tube d'eau.
De la bonne pièce US et certaines d'origine !
 
L'énorme pochettes de joints pour le moteur
Le moteur a retrouvé sa couleur d'origine
 
Le faisceau, bon comme ça on ne se rend pas bien compte, mais c'est de la super qualité
 
Le moteur retrouve son emplacement !
 
On peut maintenant passer au remontages des périphériques avant le premier démarrage !
 
Boites et ponts ont été vérifiés et remplis avec de la 140
 
Christian à la peinture... j'aime le risque....bon c'est une ambulance
 
Dynamo et pompe à essence refaites à neuf
 
Ca prend forme, quel bonheur de la voir ainsi !
 

Bon, on ne s'est pas endormi depuis le mois d'avril, mais le temps m'a manqué pour alimenter cette page. Alors voici le déroulement des opérations :

Mai 2011 : opération mise en Olive Drab du chassis
Ca commence à ressembler à quelque chose !
 
Et voilà ! un beau chassis tout vert
quel plaisir, on voit que cela avance !
Le matériel de pro : un Devilbiss GTI Pro, le top !
Bien, beau, mais fatiguant quand même, surtout qu'il faut le pousser le pépère !

Septembre/octobre et novembre sont consacrés à une activité qui "réchauffe" un peu : LA SOUDURE !
Le gros oeuvre se situe au niveau de la descente du toit dans les goutières, pas une mince affaire, surtout que la soudure au MIG....bin on connait pas !

On prépare en faisant des trous réguliers à la perceuse
Les morceaux de tôle à souder sont également préparés
Soudures du côté gauche terminées, une couche d'antirouille pour protéger
Des petits outils bien pratiques.... voir plus bas.
Un équipement était fixé sur le côté gauche de la caisse, par une dizaine de trous.
Ils n'existent plus avec l'aide du MIG
A l'arrière droit, c'était de la dentelle, elle est retirée.
Une nouvelle pièce est en place, avec nos outils miracles pour les positionner
Soudure effectuée
On meule la soudure
Antirouille, c'est prêt !
Côté droit du toit réalisé le 11 novembre 2011
Autre vue de l'arrière droit de la carrosserie.
   

 

3 avril 2011

La trève hivernale est terminée, il était grand temps de se remettre au travail. Opération du jour, remettre le châssis sur ses roues afin de pouvoir plus facilement le promener dans les ateliers - la carrossserie quand à elle se trouve sur un plateau roulant très pratique. Il a fallut dans un premier temps regonfler les pneus, qui seront remplacés par des neufs une fois la restauration arrivée à son terme, la sécurité n'a pas de prix. La prochaine étape sera la mise en peinture, afin de pouvoir ensuite entamer la remise en état des freins et du circuit de freinage, toutes les pièces sont là, YAPLUKA !

Et voilà, les deux éléments sont maintenant prêts à être déplacés partout dans l'atelier, c'est plus facile !

1er novembre 2010

Aujourd'hui on se chargeait de passer la couche d'antirouille sur les portes. On enlève la poussière, on dégraisse le support, et après l'antirouille. Tout ceci commence sérieusement à prendre tournure. La prochaine fois, ce sera antirouille sous la caisse, nous n'avons pas eu le temps de le faire ce jour. De cette manière, l'intégralité de la carrosserie est protégée pour l'hiver, ceci va nous permettre de nous attaquer maintenant aux soudures et autres petits trous à reboucher ici et là.

     

 

Septembre/Octobre 2010

Ces deux mois ont été mis à profit pour en finir avec le décapage et le traitement de la carrosserie. Après plusieurs séances, la couche d'antirouille est enfin posée ! quel plaisir que de voir cette ambulance commencer à retrouver son aspect de jeunesse, la recompense après des journées de décapage ! Nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir bénéficier de conditions météo idéales pour réaliser cette couche d'antirouille.

La prochaine session permettra de terminer la phase "antirouille", il nous reste à traiter les portes (avant et arrière) et le dessous de la carrosserie, qui va recevoir un antirouille de type "Marine", ce qui lui prodiguera une meilleure resistance. Ce traitement antirouille était également nécessaire, nous arrivons dans la période hivernale, cela aurait été dommage de voir notre travail détruit par l'apparition de la rouille.

Préparation de la bête !
et hop, c'est quand même plus sympa !
Bientôt l'Olive Drab !
Le tableau de bord
Les portes arrières sont prêtes à recevoir l'antirouille
Arrière et intérieur

 

 

13 juin 2010

Aujourd'hui c'était travail sur les portières. Les deux avant sont terminées, reste les deux arrière, qui seront traitées très très prochainement. La Filterette a été démontée et nettoyée. Les cables electriques restant sous le tableau de bord n'existent plus. Les premières opérations de mise en antirouille vont avoir lieux très prochainement. L'ami Michel doit venir faire quelques tests de soudure sur les goutières de la carrosserie avec la pince à soyer, qui semble être une super solution pour notre travaux de tôlerie.

Equipe de choc au travail sur une portière !
La FILTERETTE remise à neuf ! (découverte de tous ses marquages)
 
L'une des deux portières prête à l'antirouille !
on enlève tout l'ancien cablage électrique

 

 

23 mai 2010

Pour cette belle journée ensoleillée, le but de l'opération était de brosser et retirer la peinture, crasse, graisse, etc... qui se trouvait sous la carrosserie, dernière ligne droite de cette longue et fastidieuse opération de mise à nu. Nous avons opté pour l'option levage au Fenwick, avec des bastaings pour assurer l'édifice afin de travailler en dessous sans problème. Tout s'est correctement déroulé, malgré une meuleuse qui nous a lâché en cours de journée, la brosse qui lui a été montée étant sans doute un peu trop "grosse & lourde". Reste quelques zones à traiter, ce qui sera terminé lors de la prochaine session, nous allons enfin pouvoir ranger les meuleuses.... elles seront de retour pendant les opérations de soudure !

Rien de tel qu'un bon Fenwick pour lever une carrosserie et venir travailler la partie inférieure
dessous de cabine avant brossage...
Bouchon de réservoir remis à neuf
dessous de cabine après brossage !

 

16 mai 2010

Belle journée pour sortir la carrosserie et continuer sa mise à nue au soleil. C'est pratiquement terminé, reste le dessous. Du fait du beau temps, nous en avons profité pour utiliser le système haute pression pour dégager tout ce qui voulait bien tomber sous la caisse. Ensuite, retour à l'ancienne, avec les meuleuses et les brosses métalliques, ca part vite. Encore une séance comme ca et s'en sera terminé des journée "décapage" ! La première couche d'antirouille pourra être posée, enfin !

Avec un portique de levage c'est quand même plus simple pour travailler dessous !
On peut dire qu'on aura transpiré sur cette carrosserie !
L'interrupteur code/phare remis en état, avec ses marquages d'origine !

 

 

7 février 2010

Et hop, un tableau de bord totalement mis à nu, aprêt et peinture !

 

31 janvier 2010

Ce dimanche, on continue la mise à nue de la carrosserie, c'est pratiquement terminé, reste la moitiée du toit et le dessous.

La carrosserie commence à changer de look, cela fait plaisir !
Les deux côtés sont terminés ! (c'est pas dommage.....)

 

3 janvier 2010

Malgré les températures assez basses, rien ne nous a arrêté, nous étions présents, fidèles aux postes. On continue sur la carrosserie, les côtés sont terminés, reste le toît et le dessous, vivement dimanche prochain !

Bonne Année à toutes et à tous !

 

 

13 décembre 2009

 

Premières arrivées de matériel neuf ! maitre cylindre, cylindres de roues, garnitures de freins et les rivets ! la reconstruction commence !

 

6 décembre 2009

Pour cette magnifique journée ensoleillée (sic!) nous avions décidé de nous répartir les tâches suivantes : Dominique et Fabien sur le moteur, Eric et moi sur la carrosserie. Après quelques bonnes minutes de transpiration et les inventions magiques de Dominique, le tube d'eau du moteur est sorti ! et en entier ! Ils se sont ensuite attaqué au retrait des soupapes qui seront totalement remplacées. Pour ma part, avec mon père, nous avons continué le décapage de la carrosserie, un joli concert de meuleuses dans l'atelier ! mais ca avance très vite, le panneau gauche est pratiquement terminé, ainsi que le nez de l'ambulance.

L'équipe "motorisation" avec la victoire du jour : LE TUBE d'EAU ! bravo les gars !
La dernière soupape resiste un peu !
Le bouchon du réservoir et son marquage
Le panneau gauche

 

29 novembre 2009

Aujourd'hui, c'était opération démontage de la poulie et vérification de la chaine de distribution, Domnique et Fabien avaient reçu cette mission ! Au demeurant, c'est simple une poulie à extraire.... et bien il aura fallut toute l'après-midi pour en venir à bout et un arrache-moyeu 'fait maison' par Dominique. Elle sera remplacée par une neuve. Ceci nous a permis d'accèder à la chaine de distribution, elle est en bonne état, mais subira un nettoyage, une verification et pose d'un joint neuf.

La poulie en cours de retrait
2 heures après, y'a plus la poulie !!!!
le travail peut continuer ...

En parallele les travaux de décapage de la carrosserie continue, en vue d'une couche antirouille prochaine.

Le nez de l'ambulance
le montant de la porte conducteur

28 novembre 2009

Nous avons récupéré aujourd'hui des chaussures pour la belle, elles ont été sablées et aprêtées ! les chaussettes arrivent en janvier !

1er novembre 2009

La remise en état du bloc moteur continue, opération nettoyage, décapage, il brille comme un mirroir ! La peinture sur la carrosserie est également retirée, c'est beaucoup de travail, mais les progrès sont maintenant visibles et l'hiver sera mis à profit pour une restauration de qualité. Des pièces neuves sont en cours de commande !

C'est presque à regrêts qu'il faudra le repeindre !

 

1er novembre 2009

Aujourd'hui c'était opération nettoyage moteur

Culasse face interne, avant...
Culasse face interne après !
Ca commence à briller !

 

25 octobre 2009

Quand nous ne sommes pas à l'atelier pour les travaux lourds, le boulot continu, à la maison, dans le garage, où l'on peut traiter les petites pièces, ceci permet d'avancer tranquillement et de se préparer pour le futur remontage de l'ensemble ! C'est vrai qu'une fois toutes ces pièces nettoyées, mises à nu, on a presque pas envie de les repeindre !

 

Superbe filtre à essence
Allumeur
Tube de remplissage d'huile !
Un joli filtre à huile et son attache
 
Les supports de brancards
Le passe-cable pour les bougies, les colliiers de serrage
Les marquages sur les colliers de serrage des durites sont réapparus !
Et un démarreur, un !
de marque Chrysler !

 

18 octobre 2009

Aujourd'hui nous avons voulu attaquer une autre partie importante : le moteur ! On sait qu'il tourne, mais il faut le restaurer entièrement, en démonter les équipements, et surtout vérifier son état 'interne', voir si une opération de grande envergure sera nécessaire ou non, suspens .... Il nous a fallut toute une après-midi pour arriver à nos fins. ce qui nous a bloqué : un goujon sous le collecteur, qu'il a fallut couper, il sera remplacé. A l'ouverture, aucune réelle mauvaise surprise, tout est sain, les soupapes seront quand a elles changées. L'équipe était composée de 2 personnes à l'origine, et à la fin de la journée, nous étions 5 sur la bête !

Semaine prochaine, on nettoye le moteur pour qu'il retrouve sa beauté de sortie d'usine !

La bête commence à perdre ses équipements
Une petite vidange !
tiens, des soupapes !
Déculassage !
Opération réussie ! Victoire !
C'est bôôôôô !

 

4 octobre 2009

 

Cette journée également ensoleillée à été mise à profit à la maison afin de mettre en apprêt une partie des pièces de l'ambulance : parechoc, hélice du ventilateur, etc, etc ... ca fait plaisir de revoir toutes ces pièces reprendre une allure neuve, vivement le remontage !

le support de batterie, avant
le support de batterie, après !
L'un des bumpers arrière
pour les pieds du conducteur
Elle est belle, vivement qu'elle tourne.
Diverses pièces
Une partie de l'atelier peinture improvisé dans le jardin !

 

27 septembre 2009

Les opérations de mise à nue de la tolerie continuent. Comme il faisait un temp magnifique, nous avons sortie la carrosserie à l'extérieur de l'atelier afin de profiter du soleil. Les moyeux de roues sont nettoyés, puis aprêtés au Rustol. Une bonne base pour la réfection totale du système de freinage. Ca avance bien.

 

La première sortie ?
Brossage, brossage .....
Un ptit coucou de l'intérieur !
Ca commence à être bien !
Sortie des abysses ........
Ma nouvelle armure !

 

13 - 20 septembre 2009

Après deux mois sans travail sur l'ambulance, la rentrée est arrivée ainsi que la reprise du chantier !
Le châssis est totalement rustolé, il n'attend désormais plus qu'une autre couche avant la fameuse peinture OD ! L'objectif à présent est de s'occuper des freins et du roulage. En effet, il est capital d'avoir une certaine sécurité avec un tel engin. C'est pourquoi, il a fallu démonter les moyeux, certains ont d'ailleurs été plus résistants que d'autres ! C'est à force de coups de marteau et de persévérance que nous avons finalement pu les ôter. Une fois les maîtres-cylindres démontés, qui partiront directement à la poubelle au profit de tout beaux tout neufs,... Nous avons utilisé l'essence qui était présente dans le reservoir de l'ambulance pour dégraisser les moyeux.

Du côté de la caisse à présent ! Nous avons préalablement poncé légèrement la rouille présente à l'intérieur de l'ambulance afin d'ôter le plus gros. Ensuite, nous avons appliqué du stop-rouille sur les parties les plus touchées (gouttière, intérieur notamment). La prochaine étape consistera à faire quelques retouches à l'intérieur sur les parties qui auraient pu être oubliées. Ensuite, s'attaquer au tableau de bord afin qu'il soit impécable. Et le plus gros reste le toit ! En effet, il faut certainement poncer l'avant et l'arrière du toit afin d'avoir un résultat convenable.
De plus, le marché pied arrière qui résistait depuis longtemps a finalement été ôté, non sans peine d'ailleurs !

 

 

 

 

 

Le châssis totalement rustolé
Dominique, le spécialiste en nettoyage des moyeux de roues !

 

 

 

 

Avant
Après

 

 

 

 

L'intérieur de la cabine qui a reçu du stop-rouille.
Le marche-pied démonté et à moitié poncé !

 

5 avril 2009

Ce dimanche, nous avons donc continué le ponçage du châssis. Afin de faciliter le travail au niveau du moteur, nous avons finalement décidé de l'enlever ! Ainsi, nous pouvons travailler en toute simplicité sur ce dernier et terminer ce travail minutieux. D'autre part, il sera plus facile pour dégraisser les endroits qui étaient alors inaccesible à cause du moteur.
En parallèle, nous avons également nettoyer le réservoir. Après un combat acharné pour vider 20 litres d'essence rose (!?!), nous l'avons brossé, lavé à l'eau (l'extérieur). Il reste maintenant à ôter les petites impuretés à l'aide d'une feuille de papier de verre et de mettre une couche d'anti-rouille et c'est parfait ! De plus, les marches pieds n'attendent plus qu'une couche d'anti-rouille.
Et un grand merci à Thierry Farges pour cette petite balade en Brasier !

 

 

 

Le moteur est enlevé
Voici le châssis maintenant !

 

 

Un réservoir tout propre !
Le dernier marche pied est terminé

 

 

 

29 mars 2009

Alors aujourd'hui, le programme c'était degraissage avec équipement eau chaude haute pression ! Après avoir sorti le chassis à l'extérieur du local au moyen du Fenwick (qui au passage n'avait plus de batterie ...) nous nous sommes attaqués a l'étalement du produit de degraissage au moyen de pinceaux, histoire de bien attaquer tous les recoins et surfaces assez difficiles d'accès. Après quelques minutes pour que le produit fasse effet, opération "High Pressure" ! Merci à Hubert pour sa combinaison d'homme grenouille jaune, bien utile au regard des tonnes d'eau que nous avons pris dans la tronche pendant cette opération, mais le résultat est là, plus une trace de graisse sur toute la partie avant - le moteur est niquel. Affaire à suivre .....

Bien utile au cours de cette journée !
Prêt à être traité ! sous le soleil !
Application du dégraissant au pinceau
Saturnin au travail !!!!!
Même couleur pour son équipement !
C'est beaucoup mieux.

 

22 mars 2009

Une nouvelle journée de travail. Nous en avons profité pour retourner l'ambulance afin d'avoir l'avant plus accessible, maintenant que l'arrière est traité avec la première couche d'antirouille.
Nous avons tombé tous le nez afin d'avoir un accès plus facile au moteur et à ses élements, il faut également mettre à nu le radiateur et le nez de l'ambulance.

 
les gars au boulot, allez plus vite !
ca commence à avoir de la gueule.
C'est joli aussi en métal brut !
Le radiateur, pas de fuite,
à tester quand meme !
Mon pare-brise, enfin trouvé !!! il est beau

 

08 & 15 mars 2009

Grand moment ce week-end, nous avons commencé la mise en antirouille, avec le Rust... C'est là que l'on voit que le travail commence à donner des résultats, cela fait plaisir et donne du coeur à l'ouvrage ! nous avons hâte d'être au week-end prochain pour continuer.

C'est clair que cela fait plaisir à voir, les efforts des jours passés sont recompensés !

fevrier/mars 2009

On continue la mise à nue des différentes pièces de l'ambulance : marche-pieds, supports de marche-pieds, repose-pieds de la cabine, et on s'est attaqué également à la refection des banquettes arrières, qui en ont bien besoin également. Toutes ces pièces vont être traitées antirouille et stockées au sec dans l'attente de revenir prendre leurs places dans l'ambulance. Le chassis va être traité a l'antirouille très prochainement (Rust...).

Une banquette avant démontage
La toile clouée et le système de bascule
Un des systèmes de basculement
     
Le plateau de banquette nu
Un marche-pieds avant antirouille
Les supports de marche-pieds
     
Les systèmes de basculement démontés
Le rembourage des banquettes, d'époque ....
 
Le bouchon du radiateur,
beaux marquages !!!
Les basculeurs de banquettes,
remis à neuf !
 

 

janvier 2009

Ce début d'année 2009 a été marqué par une opération déménagement rapide à organiser : en effet, l'armée qui nous prête les locaux a eu besoin d'en récupérer une partie, il a donc été nécessaire de tout déplacer dans une autre partie du local, en une journée : 1 ambulance et un WC51 (un autre chantier ....). Cela nous a occupé un moment ! mais bon c'est fait, on peut maintenant reprendre les travaux. Nous en sommes donc à la mise à nue du chassis, avec des brosses métalliques montées sur nos meuleuses, ca déménage ! c'est aussi efficace qu'un sablage.

Le réservoir est en bon état, pas percé ni rouillé, il sera remis en état et servira encore de nombreuses années (on le voit ci-dessous sur le droite de la photo de droite).

Toutes les pièces sont desolidarisées du chassis afin de les mettre également à nue. Chaque retrait fait l'objet d'une photo avec un numérique, ca aide pour ensuite s'y retrouver lors du remontage !
Les zones mises à nu vont être répidement traitées à l'anti-rouille.

Nous allons mettre plus de photos à la prochaine session, afin de mieux découvrir le travail réalisé.

Le chassis brut de décoffrage
Ca commence à prendre forme !

 

Le 9 novembre 2008

Le châssis étant désolidarisé de la caisse, accompagné de Tayptayp, nous avons donc commencé à poncer de façon à ôter toutela rouille, les différentes couches de peinture et finalement mettre le métal à nu.

Nous avons également tenté d'ôter le réservoir afin de faciliter le poncage et le restaurer par la suite malheureusement le temps est passé par là... Maintenant, nous devons rapidement terminer le ponçage car le métal mis à nu est beaucoup plus vulnérable vis-à-vis de la rouille...

 

Miller (miljeep) et Tayptayp (site) au travail.
On peut voir qu'il manque le réservoir qui est maintenant maintenu par un seul boulon (l'arrivée d'essence) qui résiste...

 

 

Avant
Après poncage

 

Le 17 mai 2008

 

Alors là, les grosses opérations commencent ! But de la journée, désolidariser la caisse du châssis. Premières opérations, s'assurer que tous les élements interconnectés entre le châssis et la caisse sont débranchés (mano, cables, etc....) sans oublier le volant qui nous a causé pas mal de soucis, bilan, nous avons démonté toute la colonne de direction ! Nous en avons également profité pour jeter un coup d'oeil dans la boite de vitesse, et de constater qu'elle est en parfait état !

Ne disposant pas d'un portique suffisament haut, nous avons été obligés de procéder en plusieurs étapes pour soulever la caisse, pour ensuite utiliser la jeep afin de tirer le chassis. Il est en bon état, l'idée de le sabler ne lui fera pas de mal, de cette manière la restauration sera de qualité et durable.

La journée fut longue, mais productive, avec toujours une ambiance détendue, le repas avec les membres de l'Univem toujours un grand moment de détente. Je tiens a remercier chaleureusement les participants à cette opération (Michel - toujours plein de bons conseils, Mino - première intervention sur l'ambulance et qui a abattu un boulot considérable, Eric (mon père) et Gérard pour sa grande connaissance des Dodge, sans qui l'opération aurait été peut-être un peu plus longue, tout en notant qu'il a travaillé toute la journée en chemise/cravate !) Un grand MERCI à tous !

Tous les boulons et petites pièces ont été rapportés à la maison pour traitement en semaine.

 

 

Le début d'une longue journée !
Et certains boulons sont finis à la disqueuse

 

 

Un boulon recalcitrant, on lui chauffe les fesses !
Pratique le portique, un peu court en hauteur ....

 

 

Merci Gérard pour la participation et les conseils !
Sans les roues c'est plus difficile à bouger !

 

 

 

 

La caisse et le châssis, enfin séparés !
Le réservoir, en excellent état, qu'il faudra vérifier.

Prochaine étape, la préparation au sablage !

Le 3 mai 2008

 

La saison estivale a repris et notre restauration aussi ! Toutefois durant cette longue période, nous avons continué à nous atteler à de petites tâches dont vous pouvez voir les avancements (Chauffage et Ventilation).
Aujourd'hui, notre objectif était de poncer toute la carosserie de l'ambulance. Malheureusement, après 1 heure de travail, nous n'avons obtenu que des (très) maigres résultats. Malgré tout, nous avons pu retrouver par exemple le caducée présent sur le côté.
C'est pourquoi, nous avons alors demandé l'avis d'un spécialiste qui nous a proposé la solution suivante : sabler toute la caisse. Même si cela va nécessiter 2 jours de travail intense; il est nécessaire. En effet, nous souhaitons effectuer une restauration digne de ce nom ! Ainsi après quelques heures de ponçage, nous avons arrêté afin démonter les quelques pièces qui peuvent être traitées à la maison. Le pare-brise a été complètement ôté. Tout comme les banquettes arrières qui vont bientôt être nettoyées et la toile va (très certainement) être changée ou encore des petites attaches,...

Notre prochaine objectif est donc de démonter toute la cabine afin qu'elle puisse être sablée. Ainsi, nous pourrons réaliser la soudure (sur le toit) beaucoup plus facilement et le travail final s'en ressentira également.

 

 

Le caducée présent sur un des côtés de l'ambulance.
Après 1 heure de travail, ça n'avance pas bien vite ...
   
Le pare-brise est enlevé.
Les caisses présentes à l'intérieur ont été démontées pour être traitées.

 

Le 26 mars 2008

Les travaux n'avancent pas beaucoup sur le véhicule (on apprend la soudure au MIG en ce moment !), mais plutôt à la maison, toutes les petites pièces ramenées sont traitées et mis en apprêt. Elles seront peintes toutes ensemble lors de la grande opération peinture, histoire de garder une même teinte. Il s'agit ici des attaches internes dans la cabine pour les brancards et les gouttes à gouttes, le système d'ouverture des portes arrières. On a pu d'ailleurs découvrir le nom du fabriquant lors de la mise à nue (voir troisième photo).

Avant...
Après !

Dernier équipement entré tout récemment : un siège conducteur ! En superbe état et pas très cher en plus.

Il ne manque plus que le passager...

Le 17 septembre 2007

Maintenant que les tôles inutiles ont été retirées, il restait à découper le rebord du toit qui avait été attaqué par la rouille : autant vous dire que là on rigole moins. Après quelques minutes intenses d'angoisse et quelques milliards d'étincelles, les deux côtés du toit sont découpés, presque droit en plus. Il ne reste plus maintenant qu'à acheter de la tôle et s'attaquer à une autre technique inconnue : la soudure !

Jolie dentelle ...

Une fois la découpe réalisée, droite et propre

Le 7 juillet 2007

L'ambulance avait pris un coup à l'arrière; pour réparer au plus vite, les gars (US WWII ou Français après-guerre) avaient fixé des morceaux de tôles par dessus sans toucher à la caisse d'origine afin de camoufler les dégâts. Désireuse de faire une restauration de qualité, j'ai décidé de tous retirer et de regarder ce qu'il y avait en dessous.
Après quelques coups de meuleuse, de tournevis et pas mal de sueur, nous sommes arrivés à enlever toutes les plaques de métal - que nous utiliserons pour les retouches de tôlerie.
Nous avons découvert sous les tôles la peinture OD d'origine ainsi que les marquages, que ce soit la grande Croix que des petites, on avance, on avance .........

Le côté arrière gauche sans la tôle ajoutée
la tôle ajoutée, qui couvrait la porte et l'arrière gauche
la porte arrière droite et ses marquages
 
 
  Une petite croix découverte sur la porte arrière droite  

Le 30 juin 2007

Ca y est ! la cabine est enfin totalement déshabillée, nous allons pouvoir nous attaquer à la découpe de la partie du toit qui tombe dans les goutières et qui a été attaquée par la rouille, pour ensuite réaliser les soudures. En parallele, on s'attaque au train roulant, car il va falloir trimbaler l'ambulance dans l'atelier, et avec des roues et du freinage c'est quand même plus facile ! Pour varier les plaisirs, on en profite pour gratter tout ce qui peut vouloir tomber, c'est toujours ca de moins.

Ca gratte, ca gratte !
c'est grand une fois vidé !
les freins sont à refaire

Le 27 Janvier 2007

 

Aujourd'hui, la mission était de terminer le déshabillage de l'intérieur de la cabine afin d'en oter tout le capitonnage. Cette opération a pour but de retirer l'intégralité du carton isolant positionné en 1942 (voir plus bas) qui d'une part pourrait prendre feu lors des opérations de soudure sur le toit, et également pour le remplacer et y mettre un isolant plus moderne et esperons-le, plus performant !

Comme d'habitude, quelques boulons et autres vis nous donne du fil a retordre, la meuleuse trouvant alors toute son utilité ! Après deux petites heures de boulot, la caisse est enfin à nue à l'intérieur - nous avons bien fait, l'isolant d'époque s'est décomposé pratiquement en totalité, un paradis pour les départs de feu ! Nous avons également découvert le cablage permettant d'alimenter l'extracteur de toit ainsi que les deux luminaires de la cabine, étant en bon état, il sera conservé.

L'isolant en cours de retrait, il a vecu !
Le plafond côté conducteur, capitonnage retiré !
La cabine arrière avec le trou pour l'extracteur.

Tous les compteurs ont également été retirés du tableau de bord, la restauration de l'intérieur de la cabine pourra donc commencer prochainement !

Le 6 Janvier 2007

Mission : Reprise des travaux ...

Objectif de cette journée de travail, redresser le 54 en le positionnant sur des chandelles, demonter les roues pour en débuter la restauration et denuder l'intérieur de la cabine. Les pneus ayant un peu souffert, il était urgent de s'en occuper. Nous avons trouvé des chandelles de grande taille, ce qui redonne fierté à l'ambulance, elle est de nouveau droite !

C'est déjà beaucoup plus stable, on peut constater que les sièges proviennent d'un WC51 (ils sont à vendre au passage)

 

Les 4 roues ont été demontées, le travail de restauration et de nettoyage des boulons a pu commencer également. C'est à cette occasion que nous avons découvert les marquages sur la boulonnerie, afin de différencier la droite de la gauche.

 

Les boulons de roues avec les marquages de repèrage

 

Il va y avoir du boulot là aussi !

 

Pour la cabine, le jeu est de retirer le maximum de matériel, qui pourra être restauré tranquillement à la maison et nous laissera libre accès pour le gros oeuvre de poncage et de peinture intérieur. Les sièges sont enlevés ainsi que tous les compteurs et trappes d'accès aux moteurs des essuis-glaces.

 

L'intérieur pendant les travaux, ainsi que les moteurs d'essuis-glace, on peut encore apercevoir du capitonnage d'époque,

qu'il faudra retirer pour les soudures qui sont à faire sur le toit

 

 

Le 22 Juillet 2006

Mission : Finition du travail déjà accompli ...

 

Après avoir maudit les 2 boulons de la roue dégonflée, nous avons décidé de passer au chose sérieuse : à l'attaque avec le chalumeau ! En deux temps trois mouvements les boulons sont dévissés; la roue de secours regonflée et revoila l'ambulance d'aplomb ! Enfin !

 

Les plaques de nomenclatures ont été ôtées pour être nettoyées. Nous avons essayé de découper les dernières vis du capitonnage du toit mais la meuleuse a un disque trop gros, ce qui a pour résultat d'attaquer également la tôle, donc nous avons préféré arrêter et essayer plus tard avec un tournevis à choc...

Pour la restauration à domicile, le régulateur est en inspection (il a l'air plutôt en bon état...)

J'ai aussi voulu tester le phare de recherche et il fonctionne, je ferai surement une petite vidéo !

 

Le 15 Juillet 2006

Mission : "Enlever le capitonnage " 2e acte !

 

Après des mois d'absence (cours,...et déménagement) c'est reparti et pour de bon : j'habite désormais à 5 minutes du local !!

Une surprise m'attendait : les 2 pneus côtés gauche dégonflés ! Enfin par trop trop grave...nous n'avons pas prévu de repartir avec en fin de journée !

Pour résumer, il est nécessaire de refaire une grande partie de la gouttière, qui a pris l'eau, et s'est transformée avec le temps en une jolie dentelle, mais très peu "d'époque" ! Avant toute decoupe et soudure, il est nécessaire de retirer le capitonnage intérieur, car il est normalement renforcé d'un isolant fait de papier, qui risquerait de prendre feu a la moindre soudure.

On dégage l'intérieur de l'ambulance pour se faire de la place et surtout faire sauter le dernier boulon qui nous avait bloqué lors de la précédente journée ! Perception de la scie à métaux et en avant ! Tout les panneaux sont maintenus sur l'armature métallique de la cabine par une baguette en métal qui cache un rail avec des vis ! Enfin après avoir dévissé tout cela on peut enlever délicatement le capitonnage et on decouvre avec plaisir et émerveillement le cartonnage isolant d'origine avec l'inscription "Wayne Works Richmond Ind. 10 pcs 17x28 F side LH" ainsi que "RL3F8DE Part N. ???" Il etait en assez bon état malgré la visite d'une petite souris ... La caisse est elle aussi en bonne état. Nous avons aussi voulu enlever le capitonnage du toit, mais les vis sont abîmées et rouillées il faut donc utiliser la meuleuse. Ce sera la dernière partie a enlever avant la découpe.

En parallèle, le chauffage dans la cabine a été démonté pour être restauré tranquillement à la maison ainsi que le dôme et le système de ventilation qui va avec. Le chauffage est de la marque Tropic Air avec un numéro à déchiffrer. Un petit dossier sera consacré au chauffage et à la ventilation. Le dôme qui était très très rouillé (même avec du dégrippant : rien à faire !) n'a pas résisté à la meuleuse !

Une fois la ventilation enlevée au tour de la roue ... On voudrait juste la remplacer par la roue de secours, histoire que l'ambulance soit "droite", et pas bancale !

La roue arrière gauche est la plus dégonflée, il faut donc dévisser les boulons, mais même avec l'aide du dégrippant, d'une clef à choc, et d'une grande quantité de transpiration, 2 boulons réssistent ! Du coup IMPOSSIBLE de l'enlever. La patience finit toujours par payer donc on verra samedi prochain ...

De retour à la maison, c'est parti pour tout décaper, anti-rouille... On commence par le dôme, un coup de décapant pour enlever la peinture : la peinture rouge d'origine est très difficile à éliminer ! Mais la ponçeuse va finir le travail en le mettant à nu.

 

Voila pour cette journée bien replie ! A la prochaine mission.

L'isolant d'origine où est inscrit "Wayne Works Ind. "
Découpe des vis sur le toît
Le dôme : on voit encore la peinture rouge.
 
La ventilation bien attaquée par la rouille : l'eau a stagné sur le toit.
Le décapage du dôme la peinture commence à cloquer.
 

 

 

Le 19 Novembre 2005


Mission : "Enlever le capitonnage"

Afin de pouvoir découper et souder des plaques pour la réfection de la gouttière, il est nécessaire de retirer l'intégralité du capitonnage intérieur, car celui-ci est doublé avec du papier - ce qui aurait pour résulta un embrasement de l'ambulance en cas de soudure ! Comme toujours, on retire la presque totalité des vis (plusieurs dizaines en tout), et la dernière..... resiste et tourne dans le vide, empechant le retrait d'un panneau ! Il va donc falloir la découper à la scie !

Prochaine étape, découpage de la dentelle qui faisait office de gouttière.

Histoire de se faire un peu plaisir, et surtout de dégager les pièces stockées dans la cabine, nous avons remonté le nez, les ailes et le parechoc, ca fait plaisir, elle retrouve son look inimitable !

Le 26 Octobre 2005

Mission : "Restauration Ventilation"

En parallèle du gros oeuvre, je restaure la ventilation de toit. Première étape, démonter la grille d'aération intérieure, elle permet d'ouvrir ou de fermer l'arrivée d'air dans la cabine. Sur le toit se trouve le dôme, sous lequel se situe le ventilateur - étape suivante. Pour la grille, j'utilise du décapant afin d'ôter la première couche de peinture, puis à l'aide d'une ponceuse je met à nu le métal pour ensuite le traiter contre la rouille.

J'appliquerai une couche de peinture OD par la suite.

Le 22 Octobre 2005

Mission : "Ponçage !! "

On décide de poncer un petit peu les côtés pour voir ce qui se cache sous les couches de peinture... On découvre avec joie les croix rouges sur les parois ! Ainsi que le numéro de châssis : 81636615, donc cette ambulance date de 1943, j'essaye de trouver des documents pouvant préciser le mois par exemple (contactez-moi si vous pouvez m'aider dans cette recherche).

La zone à traiter
Un petit peu sur le toît aussi !
Et voilà qu'apparaissent les marquages !


Le 15 octobre 2005


Mission :"Le premier jour avec mon ambulance"

C'est parti pour une check-list de tout ce qu'il y a dans l'ambulance. On inspecte le moteur, le chauffage,..... Tous est passé au crible !On commence à réfléchir par quoi commencer !
En premier lieu, il est impératif de s'occuper de la gouttière des deux côtés - elle a été attaquée par la rouille, il faudra donc découper une bande de tôle puis en souder une nouvelle;en parallèle on peut restaurer par exemple la ventilation, le chauffage,....

On vide finalement toute l'ambulance afin de pouvoir mieux circuler et ranger par la suite !
On constate que le revetement de sol sera a changer (du lino bordeau foncé).
ll faudra aussi jeter un coup d'oeil sur le radiateur pour vérifier par exemple qu'il ne fuit pas, la pompe à eau, etc ... il y a du pain sur la planche !

© marinettes-et-rochambelles.com